Enfin, après six mois de chantier, je regarde sereinement  les cumulus chargés d'eau se diriger vers kerfissien! Et oui, le bac acier est en place, et à mis part une dernière bande faîtière qui manque et l'installation de la fumisterie du poêle à bois, c'est une grande étape du chantier qui s'achève.

240m2 de tôle posés en deux jours à deux, ça c'est du taf! Bon, il y en a un qui maîtrise (flo) et l'autre (votre serviteur) qui apprend. Mais le bleu que j'étais il y a six mois s'est un peu dégrossi ( dans tous les sens possibles du terme, si si, j'vous jure!). Du coup, ça a dépoté sur les hauts de kerfissien.

Résumé et explications en quelques images:

La charpente a donc été isolée en copeaux de douglas cet été, puis fermée par des plaques agepan rainures et languettes. La première étape est donc de visser sur les pannes principales de la charpente (tous les 1.40 m) des liteaux de 27*40 sur les quels on fixera le bac acier. Ceci pour réserver un espace de ventilation entre l'agepan et la tôle.

Ceci fait, le montage se fait de bas en haut, c'est à dire qu'on remonte l'itinéraire de la goutte d'eau. On pose donc tout d'abord les fixations de la gouttière, puis la gouttière, puis la bande d'égoût:

DSCN1139

La tôle est donc un bac acier pourvu en dessous d'un flocage anti condensation, et au dessus d'un vernsi spécial bord de mer, censé résister aux embruns! On en reparlera dans quelques décennies!

Fixation en acier galva, cavaliers et joints néoprène.

DSCN1138Tracer à la régle l'alignement des fixations.

Prépercer au forêt la tôle à l'endroit déterminé

DSCN1141

Fixer

et ainsi de suite, plaque par plaque. C'est un travail assez répétitif, mais très efficace si on est bien organisés. pour rompre ce rythme tayloriste, le percage de deux ouvertures pour le passage de la hotte aspirante et du poêle:

Découpe de le tôle à la scie sauteuse et à la cisaille:DSCN1133

Le petit chapeau en caoutchouc sur le tuyau, c'est le mancon qui permet l'étanchéité entre la tôle et le tuyau. Fixé avec des rivets étaches, étanchéifié avec du polyurétane.

Pour finir, pose des bandes de rives et bande faîtière. Je n'ai pas d'image sous la main, mais on les verra souvent sur les photos d'extérieur dorénavant!

Du coup, je me répète, mais c'est un réel plaisir d'entendre la pluie sous son toit! Vive les précvipitations!

Enfin pas trop, car il me reste le bardage en douglas à poser dans les prochaines semaines.

Autres postes à venir également: fin de l'électricité, pose de la tuyauterie en PER, fin de la paille, coulage du mortier Greb intérieur et/ou des  enduits terre, banchage des cloisons, installation du poêle.

Kén@v'

Stéphane